Vous êtes ici : Accueil > Histoire > Sobibor, centre de mise à mort > Que reste-t-il à Sobibor ?
Publié : 6 décembre 2009

Que reste-t-il à Sobibor ?

  • Effacer les traces

Les représailles à l’encontre des prisonniers évadés furent cruelles. Lorsqu’ils furent retrouvés, ils furent exécutés sur place ou ramenés au camp pour être torturés avant d’être exécutés.

JPEG - 5.4 ko

A partir de la fin du mois d’octobre et durant tout le mois de novembre 1943, des Juifs, amenés de Treblinka, furent affectés au démantèlement des camps. Les baraquements qui avaient servi à l’extermination furent détruits, dynamités. Il s’agissait d’effacer toute trace des crimes qui avaient été commis. Les SS ordonnèrent la construction d’une ferme d’aspect anodin et firent planter de nombreux arbres sur le terrain de l’ancien centre de mise à mort. Les Juifs qui avaient participé aux opérations de démantèlement du camp furent exterminés.

  • Sobibor, lieu de mémoire

JPEG - 5.8 ko

Aujourd’hui, un Mémorial rappelle que Sobibor, même si les nazis ont effacé les traces de leurs crimes, fut le centre de mise à mort de près de 250 000 victimes.

Voici quelques photographies de Sobibor aujourd’hui.
JPEG - 1.8 ko

JPEG - 4 ko

La sculpture représente une femme et son enfant. En effet, les victimes amenées à Sobibor étaient souvent des femmes et des enfants. La femme a le visage tourné vers le ciel et l’enfant cache son visage dans le corps de la femme.

JPEG - 104.8 ko
Les monuments à l’emplacement des chambres à gaz

Ces deux mémoriaux ont été construits à l’emplacement des chambres à gaz. Le monument de pierre symbolise le processus de l’extermination. La statue, érigée en 1965, représente les victimes.

Cécile et Martin