Vous êtes ici : Accueil > Matières, projets > Matières > SVT > 5ème > 5ème Fonctionnement du corps humain > Fabriquer une maquette de Poumons artificiels.
Publié : 18 janvier 2010

Fabriquer une maquette de Poumons artificiels.

Pour vous aider dans votre réalisation, nous vous proposons de visionner cette petite vidéo. Elle présente une des possibilités pour réussir votre maquette.


- Cette vidéo est utilisée sur le site wikidebrouillard.

Les critères de réussites proposés pour les 5èmes : ici

EXIGENCESCONSEILS
Un « diaphragme » solide rappel : éviter la ficelle
Un « diaphragme » bien fixé Dix manipulations discontinues doivent pouvoir être faits
Deux poumons
Les deux poumons doivent se gonfler Faire les essais avant
Une trachée et deux bronches
L’air doit passer sans difficulté par la « trachée » et « les bronches » Pas d’écrasement, pas de conduits tordus, …
L’ensemble doit être facile à utiliser « cage thoracique » solide, « diaphragme facile à manœuvrer, …
Le résultat doit être visible par transparence Éviter les bouteilles de lait !
Mettre son, prénom, classe Discrètement sur la maquette
Ajouter un texte qui indique le rôle du diaphragme dans la respiration Ce texte est fixé, collé, écrit, agrafé, … sur votre maquette sans gêner son utilisation

Quelques astuces à consulter : Cliquer ici

  1. Prudence avec les ciseaux et les bords de la bouteille coupée.
  2. Avoir deux poumons et une trachée.
  3. L’étanchéité doit être parfaite au niveau de l’entrée d’air.
  4. Le diaphragme (muscle actif de la respiration situé sous les poumons et qui ferme la cage thoracique) doit être suffisamment solide pour résister à de nombreux essais de votre maquette.
  5. Ne pas accrocher de ficelle au diaphragme (comme indiqué dans votre livre), cela le fragilise énormément.
  6. Utiliser une petite bouteille et de petits ballons, cela sera plus solide mais moins spectaculaire !
  7. Faire plusieurs essais avant de proposer votre magnifique maquette à votre professeur de SVT.

Des exemples de réalisation par des élèves de 5ème : ici.