Publié : 4 février 2009

Aristote le triton

rédigé par Paul

Voyant l’hiver approché, Aristote le triton décide de se mettre à la recherche d’un abri hors gel (cave, fissure de muraille, terrier de souris sauvage) et y prend une pension jusqu’au printemps. Il effectue une "demi-migration" de sa mare à son abri.

Pendant son hibernation, Aristote le triton ne mange plus. Il prend sur ses réserves qu’il a constituées avant l’hiver. Mais quand il sort, il se précipite sur sa mare de façon à manger.

Dans son trou, il dort bien au chaud et à l’abri du froid. D’ailleurs, si des imprudents n’arrivent pas à trouver un abri à temps, ils meurent. Certaines années, c’est ainsi un triton sur deux qui pass l’arme à gauche.

JPEG - 148.4 ko
newton le triton alpestre
dessiné par Paul

Comme les abris hors-gel sont assez rares à la campagne, les tritons doivent parfois cohabiter. Un savant a trouvé un jour une bonne centaine de tritons serrés dans le même trou.

On peut ainsi dire que l’hiver n’est pas la saison préferée d’Aristote le triton.