Publié : 29 juin 2009

Contes "décompressés"

Il était une fois une classe fort sympathique du collège de Saint-Avertin. Un jour, un méchant professeur de français, Madame ** surgit de derrière son bureau et cria : "Petits garnements ! Vous pensiez travailler sur le COD ou le passé simple aujourd’hui ? Ah, il n’en est rien ! Nous allons tester votre capacité à travailler en groupe !" Elle disparut éclatant d’un rire cruel et sinistre... C’est ainsi que sont nés ces quelques contes, publiés bien tard après les exploits de nos jeunes héros...

  LA FILLE AUX YEUX ROUGES

GIF - 12.9 ko

Il était une fois une jeune fille qui était repoussée par tout le monde à cause de ses yeux rouges. Dans son village, on disait qu’elle était la fille du diable. Orpheline, personne ne voulait l’adopter.

Un beau jour d’été, alors qu’elle puisait de l’eau à la fontaine, elle sentit une présence. Elle se retourna et vit un coffre. Elle hésita mais finit par l’ouvrir. Quelque chose s’y trouvait...quelque chose de vraiment petit. Plus elle en approchait son visage, plus la chose devenait visible. C’était quelqu’un ! Il lui dit qu’il pouvait l’aider et qu’il s’appelait le Génie Maléfique. Elle eut peur.

Tout à coup, la jeune fille tomba dans un énorme buisson de ronces. Elle avait beau se débattre, les ronces se resserraient sur elle : elle était prisonnière ! Une fermière arriva à cette étrange fontaine. Elle aperçut la fille aux yeux rouges, prit son râteau et, d’un geste sec, coupa les ronces qui retenaient prisonnière la jeune orpheline. Sous leurs pieds, le sol se mit à trembler. Elles baissèrent les yeux et des centaines de rats envoûtés par le génie maléfique les emportèrent loin dans la forêt. La fermière sortit sa grosse pelle et assomma tous les rats, puis les deux femmes se mirent à courir sans savoir vraiment où elles allaient.

Ensuite elle tomba dans une grotte, elle se releva et vit un ogre avec des yeux jaunes. Elle essaya de partir mais l’ogre s’agrippa à elle. Elle ouvrit ses yeux rouges qui se mirent à éclairer la grotte. Grâce à cette lumière, la fermière piqua les fesses de l’ogre. Celui-ci eut très mal et se mit à pleurer. Il tomba sur les deux femmes prises alors au piége. Mais, un tunnel s’ouvrit sous elles et elles purent s’échapper.

Elles virent une lumière mais, malgré l’éblouissement, elles continuèrent à avancer. Le Génie Maléfique criait de toutes ses forces. Il ne voulait pas qu’elles s’en aillent. Tout à coup, elles furent aspirées par la lumière éblouissante et se retrouvèrent dans leur village. Elles sautèrent de joie.

La fermière décida d’adopter la fille aux yeux rouges. Cette femme était tellement aimée dans son village que les habitants commencèrent à accepter la jeune fille et elles n’entendirent plus jamais parler du Génie Maléfique.

  LE CHEVALIER ARGENTE

GIF - 15.2 ko

Un chevalier argenté vivait avec sa petite amie qui s’appelait Violette dans un beau château qui brillait de mille feux.

Un jour le Grand Puma qui était éperdu d’amour pour Violette l’enleva.

Le chevalier argenté était si triste qu’il partit sur le champ la chercher avec des hommes de l’armée du prince voisin. Ils voyagèrent pendant de longues journées et arrivèrent à la vallée des jaguars et des pumas. Ces derniers les avaient vus arriver, et avaient donc préparé leur défense.

Les deux clans ennemis se regardaient sans bouger quand d’un seul coup, un tir de révolver donna l’assaut. Alors les deux armées se jetèrent l’une sur l’autre. Le premier choc fut d’une telle violence qu’il y eut 300 hommes à terre en moins d’une minute. Malheureusement l’armée du Chevalier Argenté était bien moins nombreuse que celle des jaguars et des pumas : la défaite fut écrasante pour notre héros. Celui-ci, désespéré, rentra donc à son château avec une dizaine d’hommes.

Plus tard, le Prince et le Chevalier Argenté revinrent à l’attaque avec une armée beaucoup plus grande. Alors qu’il se battait, le prince perdit son épée. Le puma allait se jeter sur lui pour le mettre à mort mais le chevalier argenté se retourna et eut le temps de prendre son courage à deux mains et de frapper le puma d’un coup de son épée ! Le Prince se releva, tout ému et remercia le Chevalier Argenté.

L’armée délivra la princesse et la raccompagna chez elle. Le Chevalier Argenté déclara sa flamme dans une petite chapelle qui se trouvait dans un jardin. Violette l’aimait tellement qu’elle accepta de devenir sa femme tout de suite.

Le mariage eut donc lieu le lendemain. De nombreux invités dont le Prince voisin étaient présents. Puis le moment du bisou arriva… Les jeunes mariés eurent de nombreux enfants et vécurent heureux.

  P’TIT VERT

GIF - 11.9 ko

Il était une fois un garçon qui s’appelait P’tit Vert en raison de sa peau verte. Il était emprisonné chez un croque-mitaine qui était très vilain.

Un jour, un ogre vint chez le croque-mitaine et prétendit que P’tit Vert était son fils et qu’il devait le lui rendre. Le croque-mitaine dit qu’il était à lui et qu’il ne lui rendrait jamais. L’ogre délivra P’tit Vert d’un coup de griffes. Le croque-mitaine, fou de rage, attaqua l’ogre en enfonçant ses griffes dans son corps. « Pars au Mont des Brumes, dit l’ogre malgré la douleur, et tue le tigre. »

P’tit Vert partit, laissant ses deux « pères » se battre.

L’ogre et le croque mitaine se battaient dans une lutte sans merci. L’ogre attacha le croque mitaine sur le sol. Il prit sa hache et lui coupa le ventre.. Le sang gicla sur la tête de l’ogre. Celui-ci fut aveuglé et il tomba dans le vide.

P’tit vert marchait depuis 3 jours quand il vit une ferme. Soudain, un chien l’attaqua. Une fermière arriva de l’arrière de la bâtisse et dit : « Hector, arrête d’attaquer cet étranger ! » Le chien arrêta docilement de mordre notre héros. La fermière regarda P’tit vert dans les yeux, puis s’enfuit en criant. P’tit vert voulut la poursuivre et la rattrapa enfin aux pieds d’un arbre. Elle dit : « Ha, tu es vert » ! P’tit vert lui expliqua que c’était normal et qu’il cherchait le Mont des Brumes. La fermière lui indiqua la direction à prendre et il partit.

P’tit Vert arriva à la montagne et vit un loup. L’animal, très méchant, l’attaqua. Un nain surgit de nulle part et tua le monstre sans pitié. Le nain demanda au garçon ce qu’il faisait dans ces bois sombres où la lumière ne pouvait pénétrer et proposa au jeune garçon de lui apprendre à se défendre dans ces contrées hostiles. Ayant fini son apprentissage, P’tit Vert monta seul au sommet de la montagne et vit le tigre dont lui avait parlé son père. Là se trouvait aussi une princesse emprisonnée. P’tit Vert tira une fléchette entre les deux yeux du félin qui mourut sur le coup.

Ayant tué le tigre, P’tit Vert se précipita sur la princesse. Ils étaient faits l’un pour l’autre et décidèrent de se marier sur le champ.

En descendant la montagne, ils virent le nain et la fermière, qui avait absolument voulu suivre P’tit Vert dans sa quête, se tenir par la main : « Nous allons nous marier » déclarèrent-ils.

Ainsi, tous se marièrent et eurent beaucoup d’enfants.

  LE PETIT RAMONEUR

GIF - 8.3 ko

Il était une fois un petit ramoneur qui vivait dans un cabanon au milieu de la forêt.

Un jour, alors qu’il ramonait la cheminée de sa bonne amie la fermière, une fée arriva. Elle était toute petite avec de longs cheveux bruns. Elle portait une robe bleue. La fée demanda au Petit Ramoneur de délivrer la princesse qui était emprisonnée par la sorcière dans un château au nord de la ville.

Le petit ramoneur s’élança dans cette quête dangereuse mais si excitante. Au cours de son périple, le petit ramoneur se trouva devant une immense forêt. Juste avant d’entrer un OGRE arriva et lui dit : « Si tu veux traverser cette forêt, tu dois répondre à une question. » Le petit ramoneur accepta. L’Ogre demanda : « Comment s’appelle la sorcière qui hante ces bois ? » Le petit ramoneur avait déjà entendu parler d’elle. Il dit alors « Robania ». L’Ogre le laissa passer.

Le petit ramoneur arriva alors devant une grotte où se tenait un corbeau géant. L’animal le provoqua en duel et lui dit que s’il l’immobilisait, il lui indiquerait le chemin pour le château. Le ramoneur accepta le combat mais il était si minuscule par rapport au corbeau, qu’il pensait que le combat allait se terminer très rapidement et mal pour lui. Le corbeau allait poser ses griffes sur le petit ramoneur quand soudain la fermière arriva, lança des œufs dans les yeux du corbeau et l’aveugla. L’animal indiqua donc la direction du château.

Il parvint enfin au cachot dans lequel la princesse était enfermée, mais malheureusement il y avait un énorme ours brun qui dormait devant. Il essaya de passer. L’ours entendit et commença à l’attaquer mais le petit ramoneur prit l’hérisson qui lui servait à nettoyer les cheminées. Comme il n’avait pas beaucoup de forces, il eut une idée.

Il tira la queue de l’ours – c’était le point faible de cette bête- l’ours fit un bond d’au moins trois mètres et courut vers la sortie en laissant le cachot sans gardien.

Le petit ramoneur trouva la princesse endormie. Il lui fit un baiser et la princesse se réveilla. Elle était émue et elle lui sauta au cou. Quelque temps plus tard, ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants.