Vous êtes ici : Accueil > ARCHIVES > Année scolaire 2010.11 > Matières, Projets > Projets d’établissement > Steel Drum > Article de la Nouvelle République
Par : Steeldrum
Publié : 9 octobre 2010

Article de la Nouvelle République

Article de la Nouvelle République.

Le steel drum fait sa rentrée au collège. Photo de l'article

 Le collège de Saint-Avertin fait l’acquisition de dix-huit steeldrums "made in Tours" pour les élèves de ses classes Musique.

Et si l’arrivée officielle du steel drum dans les pratiques musicales de l’Education nationale mettait un grand coup dans l’aile à la traditionnelle flûte à bec ?

Exemple de cette expérience réalisée cette année au collège de Saint-Avertin où l’association Pan’n’Co intervient dans le cadre de deux classe classe à thème et fournit dix-huit instruments dont l’établissement se porte acquéreur.

- Cinq semaines à Trinidad.

Après avoir développé la pratique tourangelle du bidon avec son école de steel drum, Pan’n’Co fait entrer progressivement l’instrument mythique de l’île caraïbe Trinidade et Tobago à l’école.

Un groupe d’une dizaine d’élèves curieux il y a deux ans, et cette année le steeldrum fait sa rentrée dans les murs du collège.

Chaque mardi martin, les élèves de deux classes (une cinquième et une quatrième) vibreront au rythme des sons cristallins de leur orchestre de tambours d’acier. Calypso, classique, rock ... Tous les genres sont dans la nature du steeldrum.

- Pour rendre possible cette action pédagogique, François Latouf et Adrien Garrido, les deux chevilles ouvrières de Pan’n’Co, interviendront toute l’année aux côtés de l’enseignante d’éducation musicale porteuse du projet, et Adrien Garrido, l’un des rares "tuners" d’instruments en France, s’est vu confier la construction et l’accordage des instrument commandés par l’établissement scolaire.

Musicien depuis toujours,le tourangeau de 29 ans, oeuvre sous le statut d’auto-entrepreneur dans son atelier de Saint-Pierre-des-Corps à raison de 70 heures de travail par instrument. Emboutissage, tracé des notes, façonnage et poinçonnage, taille de la jupe (plus ou moins longue en fonction de la sonorité) et accordage final par un martelage manuel ...

- Après avoir côtoyé les quelques spécialistes hexagonaux de la fabrication du steeldrum, il fait partie aujourd’hui des rares accordeurs français après avoir finalisé sa formation à la source. Cinq semaines à Trinidad où chaque quartier possède son orchestre, " là-bas, c’est un vrai lien social entre toutes les communautés".

Pour un orchestre, quatre types d’instruments aux sonorités différentes sont nécessaires et complémentaires.

 Il ne reste plus que le plaisir de jouer ensemble pour les collégiens, "c’est un peu l’inverse de la méthode traditionnelle, d’abord on joue et c’est le côté ludique qui est la porte ouverte vers la musique".

Dominique Bordier La Nouvelle République du Jeudi 16 semptembre 2010